Oui, je couche le premier soir

Aujourd’hui, j’ai envie de pousser un nouveau coup de gueule. Mais un énorme pour le coup. Dans le même genre que celui que j’avais poussé dans mon article à propos du harcèlement des femmes. Alors oui, on va en parler un peu, on va être un peu féministe, mais là, y’en a vraiment RAS LE BOL ! Marre que les femmes soient vues sans arrêt comme étant des êtres inférieures aux hommes, marre des préjugés à la con qui pleuvent sans cesse au dessus de nos têtes ! Je vous avoue que j’ai hésité à quel titre mettre mais je pense que j’ai finalement fait le bon choix avec celui-ci qui est sans doute plus provocateur que celui que je voulais mettre avant.

On va donc remettre les choses au clair un petit peu. Je suis une fille et je trouve ça cool. Même si par moment j’aurais voulu être un homme (faut quand même l’avouer que c’est quand même vachement pratique de pouvoir pisser debout dans une rue). Mais non, je suis une nana. Et ça change beaucoup de choses. On vit dans une société où les femmes ne sont pas les égaux des hommes, bien au contraire et ce, sur beaucoup de plans. Une société pour le moins machiste où la femme galère clairement à se faire une place et à se retrouver gradée. Avez-vous vu beaucoup de femmes à la tête d’une entreprise ? En voyez-vous beaucoup dans notre gouvernement ? Non, la plupart des PDG, gérants, patrons, sont des hommes. Mais pourtant, moi aussi je veux un boulot à haute responsabilité ! Moi aussi je peux pouvoir monter un meuble IKEA rapidement sans que l’on me propose de l’aide « parce que tu comprends, t’es une fille« , moi aussi je veux porter des lourdes charges toute seule, …

Y’en a marre de cette différence là !

Marre que les femmes soient vues comme des objets, marre que l’on doit se battre sans arrêt pour des choses que les hommes n’ont pas besoin. Marre de ces différences. Mince alors, on a tous deux bras, deux jambes, un cerveau, un coeur. La chose principale qui nous différencie reste notre sexe. Alors oui, nous avons un vagin, mais alors ? Est-ce si important dans le fond de savoir ce qui se trouve entre nos jambes ?

Pourquoi une nana qui a de nombreuses conquêtes est forcément vue comme une salope ou comme une pute alors que lorsqu’il s’agit d’un homme, on le félicite de réussir à « pécho » autant ?! Oui, je suis une femme. Oui, je peux coucher le premier soir avec quelqu’un que je viens de rencontrer. Oui, j’aime le sexe comme n’importe quel homme. Et avoir coucher avec cinq, dix, vingt ou trente gars différents, qu’est-ce que cela peut vous faire au juste ?! Comme les hommes, nous avons des envies. Nous aussi on veut aller pécho dans un bar et ramener le beau gosse du coin et qu’on nous applaudisse aussi quand c’est fait. Oui, on fait des soirées entre nana à parler de cul, oui on fait la liste des gars avec qui on a couché. Mais on s’en fout de tout ça ! Pourquoi ça devrait forcément faire de nous des putes ?! Je n’en suis pas une, et ça m’empêche pas d’avoir besoin de prendre du plaisir également.

Une femme c’est courageux. Une femme c’est fort. Merde alors, on a nos règles une fois par mois avec des crampes à l’estomac juste horribles, on supporte les accouchements et on a même envie de recommencer pour agrandir la famille, on est capable de passer des journées de huit/neuf heures sur des talons aiguilles de dix centimètres (enfin pas moi, mais j’en connais qui le font), on s’épile les aisselles le maillot ou bien les jambes à la cire sans pleurer. Et après ça, on ose encore nous dire que les femmes sont faibles ?!

Et puis je m’en fous. Je suis merveilleuse, radieuse, persévérante, extraordinaire, courageuse, séduisante, bienveillante. Je suis une super héroïne, forte, inventive, intelligente. En clair : je suis une femme !

Je suis une fille qui rêve de liberté. Je veux être respectée dans tout ce que je fais sans qu’il n’y ait encore ces préjugés. Je suis une fille et ça reste ma fierté.

sign

Publicités

21 réflexions sur “Oui, je couche le premier soir

  1. Quel beau coup de gueule!! Combien de fois je me suis fais les mêmes réflexions? La plus grande injustice planétaire, c’est nous, les femmes, qui la subissons depuis tellement de temps, qu’il est normal que nous soyons vu comme le sexe faible…Il est temps que ça cesse! Je suis bien d’accord pour dire que les hommes sont essentiels à l’humanité, mais il en est de même pour les femmes…L’un ne peut concevoir sans l’autre et ça, c’est 50-50! J’ai adoré ton texte, j’ai adoré te lire pour la première et non la dernière fois…
    Bravo à toi

    J'aime

  2. Très beau résumé avec un titre bien accrocheur comme on les aime !
    Mais si on se disait que tout cela doit se vivre et non s’afficher ? On se doute bien qu’il doit y avoir autant de filles que de garçons qui font l’amour le premier soir. Mais pas utile d’en parler à tout le monde, non ?
    Ce qui compte c’est le motif, la confiance.
    Si les deux sont sur la même longueur d’onde, que ce soit pour se faire du bien ou parce qu’on a une irrésistible attirance envers l’autre, au final tout est dans l’accord qu’il y a entre les deux personnes qui partagent cet acte de plaisir.
    La salope ou la pute, au même titre que le salop ou le batard, c’est celle ou celui qui profite de la faiblesse de l’autre pour en abuser.
    Ne donnons pas tant d’importance à ce que pensent les autres, aux bonnes manières,…
    Le plaisir de vivre et de partager un instant de bonheur sexuel devrait rester personnel aux deux êtres qui le partagent. Que ce soit après un soir ou une année ne le rend pas plus beau ou plus laid, c’est l’intensité des sentiments (amour, passion, plaisir charnel,..) qui compte.
    Voici la vision des choses d’un homme tombé par hasard sur un article coup de gueule.
    En tous les cas, merci de nous rappeler que les femmes sont exceptionnelles, on l’oublie trop souvert !

    Aimé par 1 personne

    • L’article en lui même n’est pas uniquement porté sur le fait que les femmes peuvent ou non coucher avec un homme le premier soir mais il est la pour rappeler toutes les différences entre les deux sexes et leur injustice. Certes le titre est plus accrocheur de cette façon, mais l’article n’est en rien porté uniquement sur ça.

      Aimé par 1 personne

  3. N’empêche, pour certaines choses , la plupart des femmes acceptent ce que l société masculine leur impose. LÉpilation en est lexemple meme ! Sinon moi je pense que chacun fait ce qu¨l veut. Au final le soucis cest cette tendance que l’humain a de toujours juger la vie et les choix des autres. Ceci ajouté aux inégalités encore existantes entre les sexes. Bisous !

    J'aime

    • Et j’ai oublié. Le plus drôle c’est les hommes qui te dise que tu es une pute si tu baise et une coincé si tu baise pas le premier soir Mdr

      Je pense quˆil fait pas se préoccupe de ce que les autres penses car souvent au final en se justifiant, on accentue des inégalité. Les hommes se justifiant pas, ne le faisont pas non plus !

      J'aime

  4. J’ai fait la même chose que toi et puis j’ai fini par arrêter et envoyer bouler tous ces mecs qui ne voyaient en moi qu’un jouet!! J’ai plus personne depuis deux ans à part un gars qui me court après mais ne m’intéresse pas du tout. Je comprends tout a fait ton point de vue donc. T’es pas obligé d’attendre trois soirs pour être une fille bien qui a des valeurs et même qui cherche l’amour mais si un jour tu rencontres un mec avec qui tu veux vraiment être, réfléchi à cette méthode car même un mec qui veut absolument coucher avec moi le premier soir, je ne vais pas le prendre au sérieux et je lui dirai non donc cela ne va pas toujours que dans un sens.. Il existe des garçons qui n’aiment pas ça et tu risques de te prendre une veste.. Mon frère par exemple préfère attendre un peu il n’a eu que des relations sérieuses, c’est un grand romantique,, et oui ça existe des mecs comme ça donc pour t’amuser je te dirais ok il n’y a rien de mal à ça mais pour se poser que tu sois un mec ou une fille faut prendre du recul à mon avis pour vraiment tomber sur un mec qui te veut toi et non ton corps 😊

    Aimé par 1 personne

    • Oui après c’est vrai que ça dépend. Perso ça dépend aussi du gars et du feeling. Il y en a avec qui j’ai couché le premier soir avec qui je me suis mise en couple par la suite comme d’autres qui sont devenus des potes ou d’autres encore que je n’ai jamais revu. Après je pense que c’est pas parce que nous sommes des filles qu’on ne peut pas le faire.

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s